Share This

Stendhal – Les Privilèges – 1840

Un texte fulgurant : vingt-trois articles qui, comme dictés par la voix d’un « god » qui l’aurait visité dans son sommeil agité, offrent à Stendhal la toute-puissance retrouvée d’exaucer tous ses vœux, même les plus intimes, les plus vicieux, les plus audacieux, les plus secrets.

N’est-ce pas là le rêve de tout homme ? Mais surtout la démonstration des pouvoirs de l’écriture : en quelques pages, refaire le monde selon un idéal de beauté, faire pénétrer dans un univers magique et merveilleux où tout redevient possible.